En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies tiers de mesure d'audience soient utilisés.
OK
dichotomie

Intervention réalisée le 31 juillet 2011 dans le Parc Royal à Bruxelles (Belgique).


« Dichotomie » est une intervention réalisée à l’été 2011 dans le Parc Royal à Bruxelles, quelques jours après la fête nationale belge (21 juillet). Elle a consisté au traçage, à la craie en bombe et à l’aide de pochoirs, d’une ligne pointillée de 350 mètres de long découpant le parc en son centre en deux parties égales.

A cette période la Belgique traversait une crise politique majeure (le pays n’avait plus de gouvernement depuis plus de 36 mois) résultant en tensions grandissantes entre les communautés flamandes et wallonnes, faisant le lit des velléités séparatistes notamment au sein de certaines franges de la population néerlandophone, signe avant-coureur de la montée de tensions populistes et séparationistes en Europe.

Situé à proximité de la Grand-Place, le Parc Royal de Bruxelles représente à la fois le cœur physique et politique de la capitale belge, le siège du pouvoir royal et fédéral de la Belgique. La ligne tracée lors de cette intervention reliait ainsi d’un côté du parc le palais royal, et de l’autre le siège du gouvernement fédéral, tout en découpant symboliquement l’unité nationale conférée par ces deux institutions.

Le mot ‘Dichotomie’, terme que partagent à la fois la langue française et la langue néerlandaise, reflète à la fois la division et l’opposition entre deux éléments matérialisés par cette intervention.


Ce projet a fait l’objet de la réalisation, à l’aide d’un téléphone portable, de photos et d’une vidéo à des fins de documentation.

(https://www.youtube.com/watch?v=NmzB101tpao&t=31s)

Pas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçuPas d'aperçu